Saison 2007 - 2008

Il faudra d’abord s’orienter dans l’épaisseur frissonnante et grise
des Brumes de Manchester, et compter sur le sang-froid de la Cie du Dé qui présente une version revisitée de la fameuse pièce de Frédéric Dard. Puis s’élever jusqu’aux cimes avec le chanteur-guide valaisan Stéphane Borgeaud, avant de pouvoir se rassasier de crème fouettée façon Robert Walser servie par le talent généreux de Claude Thébert. Vous serez alors "Kit" de passer en souriant le cap de l’année nouvelle pour antant que la charmante Cie Kbarré n’ait pas eu l’idée saugrenue de vous envoyer dans l’enfer du décor. Erik Desfosses, le retour, c’est pour février 2008 : le jongleur malicieux des mots et des gestes revient avec un tout nouveau spectacle, Caisse à dire ...!, précédant de peu K, jeune et talentueux chanteur devenu majuscule dans l’émotion et la sensibilité. Au tour, ensuite, de la Cie Naphtaline de vous emballer Joue contre joue dans un spectacle burlesque et sans paroles, sous l’ombre tutélaire du grand Dimitri. Pour conclure cette neuvième saison, un trio de
"sacrés bons types" sera là : Sarclo, Bel Hubert, Simon Gerber, et ils auront la pêche (de vigne) pour faire mousser le lait de la tendresse humaine...

Théâtre, chanson, musique et cabaret, le menu de cette neuvième saison conviendra particulièrement aux amateurs de saveurs épicées et de rendez-vous galants avec la langue des mots et du corps.

A consommer sans modération. Mais avec délectation.

Jean-Bernard Mottet
Président de la Fondation du Théâtre du Dé


Les brumes de Manchester

Pièce policière de Frédéric Dard, Création de la Compagnie du Dé.
Deux représentations exceptionnelles vendredi 19 et amedi 20 octobre


Stéphane Borgeaud

Stéphane Borgeaud et ses musiciens, une formation
riche : cajon, guitares, accordéon, basse fretless,
pour soutenir des textes forts en émotion. Des styles
différents : Rock, folk, reggae, funk ou blues, pour
une musique qui affiche résolument une couleur
originale.


Quand je mange de la crème fouettée

L’acteur, Claude Thébert, dit de lui :"Quand je vais bien, je lis un peu de Walser. Il m’accompagne, il trace le chemin. Comme moi, il aime les choses petites et modestes. Quand je ne vais pas bien, je lis un peu de Walser." Voilà vingt ans que l’homme de plume et l’homme de scène se sont "rencontrés" et qu’ils font route théâtrale ensemble.


IMG/jpg/jpg_oek2-e256e_1_.jpg

On est kit !

Comment les chansons se mêlent-t-elles à nos vies ?
Comment influencent-elles nos destins individuels ou
collectifs ? La Compagnie Kbarré a décidé d’en suivre
la trace, de les traquer jusque dans les encoignures de
la mémoire.


Caisse à dire ...!

C’est en élégant funambule, en philosophe l’air de rien, en jongleur malicieux qu’Erik Desfosses incarne celui qui rend leur liberté à ces mots de papier que l’on aimerait parfois rembobiner pour les entendre à nouveau et
encore s’en désaltérer.


Grasse matinée (création Scènes valaisannes)

comédie de René de Obaldia
présentée par Mauvaise graine & Compagnie
avec Aline VAUDAN et Delphine MOUCHEL


K

Un passage remarqué au Paléo de Nyon, une sélection parmi les découvertes du Printemps de Bourges 2006, un coup de coeur de l’Académie Charles Cros pour son premier album, L’arbre rouge ...
Pas à dire, K a de quoi. Partout où il passe, ce chanteur non fumeur fait un tabak. A quoi tient cette baraka ?


Joue contre joue

Une femme et un homme. Frida et Juanito. Ils habitent le même immeuble. Le même étage. Ils sont voisins. Le hasard ne leur a pas permis de se rencontrer. Mais un jour, le destin s’en mêle. Un retard, pas beaucoup, juste les quelques secondes nécessaires pour remarquer le détail qu’on avait jamais vu, pour être happés par un coin de lumière sur une catelle du corridor ... Ils se rencontrent.

Leur histoire d’amour commence ...


La Compagnie les Divadevas présente

Le jardin secret des marionnettes est un spectacle musical né du désir de cinq chanteuses d’unir leurs voix autour d’une recherche scénique originale.

Fruit du travail de plusieurs mois, cette production conjugue différents modes d’expression : le chant, la musique, le théâtre et l’art de la manipulation des marionnettes. Résultat : un « objet scénique non identifié » où se mêlent drôlerie, émotion et réflexion


Le Bel Hubert, SimonGerber et Sarclo

Frères de rimes et de racines, ils font de vraies chansons avec des morceaux dedans. "Boris Vian disait que le poète écrit sous les coups de l’inspiration, mais qu’il y en a à qui les coups ne font rien. Eux, ce sont des gens qui ont reçu !" rigole Sarclo en évoquant ses camarades chanteurs Bel Hubert et Simon Gerber. Toujours aussi friand de maximes grand cru : "Hubert est
d’une intelligence phénoménale Tout ce qu’il dit est inattendu. Chez Simon, il y a une espèce de disponibilité à l’émerveillement. Et puis ce sont des "yasagers" absolus !


Voyage dans "l’infini ordinaire"de Jérôme Meizoz

Jérôme Mezoz est écrivain. Il enseigne la littérature à l’université de Lausanne. Ce natif de Vernayaz est l’auteur d’une oeuvre protéiforme, ou les essais littéraires de référence voisinent avec des textes plus personnels, proses et récits ciselés dans une langue limpide comme de l’eau de roche, celle qui coule des montagnes qui ont bercé son enfance et forgé son imaginaire. Son livre Morts ou vif , plongée dans l’histoire muette de sa famille, a été désigné "livre de la Fondation Schiller 2000".