Yoanna

Chanson – accordéon

Le 15 novembre 2008

Première valaisanne


Les pré-concerts sont ce qu’ils sont. Vous êtes ravi d’être venu et vous espérez que ça ne s’éternisera pas. Parce que ce soir-là, à Château-Rouge (Annemasse), vous attendez Les Têtes Raides. Vingt ans de métier et de bourlingue. Un verbe de feu et de fantaisie débridée, un humour cinglant et la voix superbe de Christian Olivier. Des tout bons.

Et puis voilà que Yoanna, qui doit faire la 1ère partie, sort du rang, à côté de vous où elle attendait le signal, et descend sur scène. Et en deux temps, trois notes et robe noire, ce brin de femme sans fard est là tout entière : atypique dans sa « suissitude », directe, précise, batailleuse.

Sa présence unique, Yoanna la doit sans doute, entre autres, à la rue et aux bistrots où elle a forgé son talent naissant, où très jeune elle a affronté le regard du public. Elle est là, droite, rocailleuse dans sa tendresse, généreuse, dans ses coups de gueule, avec ses histoires de cœur, ses histoires de corps, de cour, oui, la cour des grands et celle aussi des petites gens. Gamine, vibrante, rebelle.

C’est pour tout cela qu’on l’aime, Yoanna, avec sa voix et son piano à bretelles. Alors on l’applaudit et on voudrait, du coup, qu’elle s’éternise un peu.

Samedi 15 novembre 2008

spectacle à 20h30