K

Le

Né le 6 janvier 1976, Nicolas Michel suit sa scolarité à l’Ecole R. Steiner de Lausanne. Un bac scientifique en poche, il part pratiquer l’art dramatique à l’Ecole du Théâtre National de Chaillot à Paris. De retour en Suisse, il goûte aux différents mondes du spectacle, s’intéresse au travail social. Parallèlement, il compose une trentaine de chansons, et enregistre un premier disque avec un groupe qui se sépare au printemps 2003. Une galette que le neveu du chanteur ne cesse de brandir du haut de ses un an et demi en criant « K ! ». Acceptant ce nouveau baptême, K reprend sa guitare pour un premier concert solo remarqué sur la scène du Bleu Lézard à Lausanne.

Dès lors, les rencontres et les projets s’enchaînent avec de nombreux concerts en solo ou en groupe, qui passent par la Maroquinerie de Paris (FR), le festival Mars en Chansons (BE), le Paléo festival ou, plus récemment, le Printemps de Bourges, le festival "Alors chante !" de Montauban et les Francofolies de La Rochelle.
En septembre 2005, le public découvre le premier album studio de K : L’arbre rouge. Puis le label indépendant Divatone sort, en Suisse, le coffret K en public au paléo, une occasion de revivre un moment fort en émotion sur une grande scène. Les concours des Nouvelles Scènes (CH) et du festival "Alors chante !" (F) ont vu K remporter respectivement le prix de la FCMA et le "Bravo des pros" lui offrant un accompagnement quatre étoiles pour ses premiers concerts internationaux. Parallèlement, K prépare un voyage en Afrique francophone qui devrait voir la naissance de l’album en public Printemps africain.