La Mort de Gessler

Les 10 et 11 novembre 2006

Texte d’Alexis Ragougneau
mise en scène : Yves Burnier
avec Attilio Sandro Palese, Dorian Rossel, Isabelle Bonillo, Johanne Kneubuehler, Selvi Purro
Scénographie : Neda Loncarevic
Costumes : Eli Attanasio
Lumière : Christophe Kehrli
Maquillages : Célia Franceschi
Production : Loa Opsis
Coproduction : Théâtre du Moulin-Neuf


Dans un décor de théâtre à moitié assemblé, deux acteurs répètent une scène de Guillaume Tell, l’immortel chef-d’œuvre du grand poète Schiller. Dehors la révolte gronde. Des barricades ont été dressées dans les rues de la ville et le tyran n’en a plus pour longtemps.

La meneuse de l’insurrection, Bertha Meinkind, escortée de ses deux bras armés, Rosa et Frida, investit soudain la répétition et propose à l’interprète de Tell de donner au peuple le signal de la rébellion : au soir de la grande première, lorsque le bailli Gessler s’écroulera sur scène frappé d’une flèche factice, les insurgés ouvriront le feu au dehors…

Pour l’acteur qui incarne Gessler, la machine de la tragédie vient sournoisement de se mettre en marche. Dans le tumulte combiné d’un soulèvement à balles réelles et d’une révolte de carton-pâte, sur un plateau de théâtre en chantier, fiction et réalité vont lentement s’accoupler pour produire une farce qui finira mal.

Vendredi 10 et samedi 11 décembre 2006