Le violon de verre

Le

Textes de Corinna Bille
mise en scène : Anne-Marie Delbart
Jeu : Claude Thébert


Chez Corinna Bille, les choses ont le contour net, les êtres une étonnante franchise. Ils s’offrent entiers, simples, vivants. Aussi croit-on les connaître et leurs visages nous semblent familiers. Mais c’est oublier leur part d’ombre et leur mystère. Et lorsqu’on a un peu cheminé avec eux, on s’aperçoit qu’on est à la frontière du crime, ou au bord du plus pur enchantement.
En meneur de jeu espiègle, combinant rigueur et talent, Claude Thébert , portant redingote et haut-de-forme qui le font ressembler à un marchand de sortilèges, nous convie à un voyage en six ou sept tableaux – six ou sept histoires – dans l’univers cruel, tendre et magique de la romancière valaisanne. Tour à tour intime et palpitant, grave et aérien.

samedi 22 octobre 2005