CARTE BLANCHE à Noël Antonini

« Vivre est incurable, c’est mourir qui pique un peu »

Le 15 mars 2014

- Texte et jeu : Noël Antonini
- Metteur en scène et co-auteur : Michèle Guigon
- Assistante à la Mise en scène : Nathalie Grauwin
- Collaboration travail sur le jeu : Brigitte Rosset
- Création lumière : Dominique Dardant
- Assistant à la création lumière : Alain Boon
- Musique : Pascal RinaldiVidéo : Alain Margot
- Costume : Janick Nardin
- Photographies : Christine Caron


Vous connaissez bien Noël Antonini. Il vous a fait rire sous les traits de « Maurice », l’un des trois pépés flingueurs des « Peutch » depuis 20 ans.

Aujourd’hui, Noël rajeunit pour révéler une autre facette de lui-même, très personnelle, une plongée dans le souvenir du père très tôt disparu.

Un solo sur la corde raide et qui lui tient à cœur. « « Cœur blessé, puis pansé comme j’ai pu, à la mort du père quand j’avais 3 ans. Aujourd’hui, à 40 ans, en plein milieu de ma vie, il bat plus fort... je l’écoute, je l’entends, je ressens l’énergie nouvelle des mots qu’il libère. Il faut que je vous les dise. Et que de ma bouche à vos cœurs ils résonnent en écho de rires, de larmes, et d’émotions". »

Le Théâtre du Dé est heureux de retrouver un artiste attachant, qui a décidé de prendre le risque de remonter le fil du temps pour nous faire partager « « plein de choses profondes, joliment tournées, drôles et graves » » comme le dit avec beaucoup de tendresse Michèle Guigon, qui met en scène ce spectacle avec beaucoup de délicatesse.

Samedi 15 mars 2014, à 20h30