Laverie paradis/ Compagnie Sans Scrupules

Théâtre d’humour / Première valaisanne

Les 15, 16 et 17 mai 2014

Texte : Claude-Inga Barbey
Mise en scène : Séverine Bujard
- Jeu. Doris Ittig, Claude-Inga Barbey
- Musique : Hélène Zambelli
- Scénographie : Jean-Michel Broillet
- Univers et régie sonore : Graham Broomfield
- Lumières : Thierry Court
- Lumières : Thierry Court


Un salon lavoir. Deux femmes lavent leur linge sale.

Louise est naïve et désabusée. Toute sa vie elle s’est attachée à un homme qui lui a promis monts et merveilles sans tenir ses promesses. Elle se pose des questions sur la foi, et sur l’utilité de son existence.

Marie-Madeleine est atteinte d’un cancer des poumons et attend les résultats de sa biopsie. Elle se pose des questions sur ce qu’il adviendra d’elle après sa mort.

Louise a une vision simple et naturelle de l’Evangile. La « foi du charbonnier » en somme. Marie-Madeleine a beaucoup lu, étudié, cherché, réfléchi sur le sens de la Bible.

La rencontre hasardeuse de ces deux femmes – si tant est que le hasard existe !- obligées de patienter jusqu’à la fin des programmes de lavage et d’essorage est d’abord le prétexte à une discussion banale en apparence, et qui se mue bientôt en un débat drôle et passionné sur la foi. D’autant qu’une surprenante découverte vient encore tout compliquer : il s’avère en effet qu’un tissu douteux, oublié au fond du tambour, se trouve être le saint-suaire et qu’une fiole oubliée sur la machine contient une eau de jouvence…

Claude-Inga Barbey, auteur de ce texte, et Doris Ittig, comparse toujours aussi désopilante, se retrouvent comme prises en otage dans et étrange salon-lavoir, sorte de purgatoire où les machines parlent et chantent… Qui sait, Dieu viendra peut-être les visiter… en attendant le paradis, le vrai…

Ce spectacle sera créé en octobre 2013 au Théâtre du Pré aux Moines, à Cossonay. Il sera présenté au Théâtre du Dé en première valaisanne.

Jeudi 15, vendredi 16 et samedi 17 mai 2014, à 20h30 -
Réservation : 41 27 767 15 00