Pacamambo / La Cie Marin

Théâtre

Les 26 et 27 février 2010

Texte : Wajdi Mouawad
Jeu : Caroline Althaus, Nicolas Rossier, Geneviève Pasquier, Caroline Gasser, Frédéric Lugon
Mise en scène : François Marin
Scénographie : Elissa Bier
Lumières : William Lambert
Costumes : : Scilla Ilardo
Régisseur général : Jérôme Ingravallo
(photographies : Mercedes Riedy)
Coproduction : Théâtre du Crochetan, Cie Marin, Petit Théâtre (Lausanne)


La petite Julie raconte comment elle a obligé la Mort à se présenter pour lui « mettre de la vie plein les yeux ». Une fable magique de Wajdi Mouawad qui nous entraîne sur le chemin qui conduit à Pacamambo, ce « pays où l’on devient le corps de ceux qu’on aime ».

D’origine libano-canadienne, Wajdi Mouawad a su en une décennie s’imposer dans le paysage de l’écriture dramatique francophone. Il a entre autres écrit Littoral (1997), Incendies (2003), Forêt (2006) ou Le Soleil ni la mort ne peuvent se regarder en face (2008). Au fil de ses œuvres, il développe une réflexion inspirée sur la quête identitaire, sur l’héritage laissé par les morts aux vivants.

Comment parler de la mort ou de la disparition à un enfant ? Comment lui expliquer pourquoi ceux qu’on aime le plus disparaissent un jour ? Pacamambo aborde, de manière puissante et poétique, un sujet douloureux.

La Compagnie Marin met en scène avec sensibilité ces instants traversés d’onirisme qui convoquent le mythe et la légende.

Vendredi 26 février 2010, à 20h30

Samedi 27 février 2010, à 20h30